Burkina Faso - Projet d'appui au développement de l'anacarde dans le bassin de la Comoé pour la REDD+


Résumé du projet

Date d'approbation 16 févr. 2017
Date de signature 24 mars 2017
Date prévue d'achèvement 31 déc. 2021
Souverain / Non-Souverain Souverain
Secteur Agriculture et Développement Rural
Code secteur DAC 31220
Engagement U.A 1 000 000
Statut En Cours

Description générale du projet

Le Projet d’appui au développement d’anacardes dans le bassin de la Comoé pour la REDD+ (PADA/REDD+) est une opération d’investissement financée sous forme de Prêt/Don par le Fonds fiduciaire du Fonds Stratégique pour le Climat (FSC) dans le cadre du Programme d’investissement forestier (PIF), le FAD et le FAPA. Le Programme d’investissement forestier (FIP) est un des trois programmes du Fonds stratégique sur le climat mis en place pour faciliter la réduction de la déforestation et de la dégradation forestière et promouvoir la gestion durable des forêts, et ainsi contribuer à la diminution des émissions des gaz à effet de serre, le maintien du stock de carbone forestier et la lutte contre la pauvreté (REDD+). Le Burkina Faso a été admis en 2010 parmi les 8 premiers pays pilotes bénéficiaires du Programme FIP. Les principales contraintes de développement de la filière Anacardes sont le faible rendement des plantations (300 kg/ha contre 900 kg/ha), la faible capacité des unités de transformation existantes (environ 10 % de la production), l’accès limité au crédit et la faiblesse organisationnelle des acteurs. Le PADA/REDD+ offre donc l’opportunité, dans le contexte de la lutte contre les changements climatiques, de réaliser un triple gain (atténuation, adaptation et réduction de la pauvreté). Le projet sera mis en œuvre dans la zone d’intervention de l’Association Wouol dans le bassin de la Comoé qui couvre les régions des Cascades, des Hauts Bassins et du Sud-Ouest. Il touchera 8 provinces des 3 régions totalisant une population estimée à 3 168 101 habitants. Le projet sera exécuté sur une période de cinq ans (2017 à 2021) avec un coût total estimé à 10,968 millions de $US.

Objectifs du projet

L’objectif sectoriel du PADA/REDD+ est de contribuer à la réduction de la pauvreté en milieu rural et à l’augmentation de la capacité de séquestration de carbone. Les principaux résultats attendus sont i) la plantation de 25 000 ha d’anacardes en agroforesterie, ii) la mise à niveau et construction de 10 unités de transformation d’anacardes et de mangues, iii) l’aménagement de 10 centres de cuisson et de décorticage pour les femmes, et iv) l’encadrement de 540 producteurs (trices) et 540 femmes transformatrices respectivement sur les bonnes pratiques de production et de transformation ainsi que de 60 coopératives et GIE sur la gestion des exploitations et des unités de transformation.

Bénéficiaires

Les bénéficiaires directs sont les membres des groupements et des cinq unités de transformation de l’Association Wouol au nombre de 2500 membres dont 1300 femmes, les membres des groupements de ANATRANS et SOTRIAB d’un nombre respectif de 4000 et de 3000 producteurs dont 40% des femmes, les associations des femmes transformatrices de DIERI notamment les membres de l’Union Balamaya Kadi au nombre de 300 femmes et trois promoteurs privés bénéficieront des appuis du Projet dans la mise en place de leurs unités de transformation. Enfin l’Association Interprofessionnelle bénéficiera d’appui en équipement du Projet. Les unités semi-industrielles et artisanales génèrent actuellement 2500 emplois dont (90% pour les femmes) lesquels pourront être multipliés par 1,5 suite aux augmentations des capacités de production des unités qui seront mises à niveau.

Organisation participante

Financement
Fonds Africain de Développement
Exécution
Ministère de l’Environnement, de l’Économie Verte et du Changement Climatique (MEEVCC)

Information

Identifiant IATI 46002-P-BF-AAD-006
Date de dernière mise à jour 15 juin 2021

Exporter

Détails du contact

Nom GARBA Laouali
Email l.garba@afdb.org

Emplacement géographique

Pays Burkina Faso