Congo - Projet Dorsale à fibre optique d’Afrique centrale - composante Congo


Résumé du projet

Date d'approbation 18 mai 2016
Date de signature 25 mai 2016
Date prévue d'achèvement 30 juin 2021
Souverain / Non-Souverain Souverain
Secteur Communications
Code secteur DAC 22020
Engagement U.A 42 456 108,86
Statut En Cours

Description générale du projet

La composante du Congo du projet dorsale à fibre optique d’Afrique centrale a été initié en vue de la mise en place de 550 km fibre optique sur les axes d’interconnexion avec le Cameroun et la RCA et la mise en place d’un centre national de données (Datacenter). Le projet prévoit également la mise en œuvre d’un certain nombre d’applications et services TIC (Système d’Alerte d’Urgence, e-Poste, etc.) ainsi qu’un appui institutionnel portant, entre autres, sur des études de faisabilité préparant la suite du projet, l’appui à l’Autorité de Régulation des Postes et des Communications Electroniques (ARPCE) et l’Agence Congolaise des TIC (ACTIC), le support à l'Institut National des Aveugles du Congo (INAC), l'Institut des Jeunes Sourds de Brazzaville (IJSB), l'Université Marien Ngouabi (UMNG), l'autonomisation des femmes, la promotion de la formation professionnelle et le développement des populations autochtones. Outre sa vocation régionale, le projet se propose de compléter les chainons manquants dans la dorsale nationale à fibre optique. Le projet devrait permettre d’étendre la couverture du réseau à fibre optique national dans cette région ainsi qu’aux frontières du Congo avec le Cameroun et la RCA. Le coût total hors taxes et droits de douane du projet s'élève à 66,555 millions d'Euros (soit 52,406 millions d'UC). Il comprend les principales composantes suivantes: A) Infrastructures à fibre optique; B) Applications et services TIC; C) Appui institutionnel et renforcement des capacités; et D) Gestion du projet.

Objectifs du projet

L’objectif global de ce projet est de contribuer à la diversification de l’économie congolaise grâce à l’augmentation sensible des recettes fiscales et la réduction considérable du coût des transactions économiques et sociales, le désenclavement numérique des zones rurales couplé avec l’intégration régionale par l’entremise d’une infrastructure à fibre optique d’accès aux pays limitrophes (Cameroun et RCA) et la création d’opportunités d’emploi, pour les jeunes en particulier.

Bénéficiaires

Concernant la fibre optique, les bénéficiaires de la zone élargie sont l’entièreté des habitants du pays et au-delà même dans toute la région. Quant aux applications et services TIC, les bénéficiaires concernent potentiellement l’entièreté de la population congolaise à travers l’utilisation de la plateforme d’administration électronique, du Système d’Alerte d’Urgence et du module d’e-Poste. De plus, il est attendu qu’au moins 10.000 femmes soient initiées à l’utilisation des outils TIC par an. Enfin, 24 étudiants (2/3 étudiantes) des séries industrielles des lycées techniques pourront bénéficier d’une bourse de formation supérieure afin de rendre plus attrayant le secteur industriel. Les opérateurs privés du pays (sociétés de téléphonie, banques etc.) bénéficieront également des acquis du projet, avec l’extension aisée de leur offre de service dans toutes les localités desservies par la fibre optique.

Organisation participante

Financement
Banque Africaine de Développement
Exécution
Ministry of posts and telecommunications (MPT)
Exécution
CAB-Congo project implementation unit

Information

Identifiant IATI 46002-P-CG-GB0-002
Date de dernière mise à jour 19 oct. 2020

Exporter

Détails du contact

Nom OMAR ELMI Samatar
Email s.omarelmi@afdb.org

Emplacement géographique

Pays Congo