Gambie - Programme de transformation de la chaîne de valeur du riz (RVCP)


Résumé du projet

Date d'approbation 06 déc. 2018
Date de signature 22 janv. 2019
Date prévue d'achèvement 30 juin 2024
Souverain / Non-Souverain Souverain
Secteur Agriculture et Développement Rural
Code secteur DAC 31110
Catégorie Environnementale 2
Engagement U.A 5 000 000
Statut En Cours

Description générale du projet

Le projet de transformation de la chaîne de valeur du riz (RVCP) est une opération d’investissement financée par un don FAD, avec une phase initiale visant à accroître la production, la productivité, à créer de la valeur ajoutée et à réduire les importations de riz en Gambie. Le projet permettra de mettre à profit l’expérience acquise par la Banque dans l’exploitation du secteur privé dans les chaînes de valeur agricoles et de l’expérience acquise dans le cadre de projets antérieurs (Projet multinational de diffusion du riz NERICA et Projet de développement de l’élevage et de l’horticulture - LHDP) et des opérations en cours telles que le Projet de développement du secteur de l’alimentation et de l’agriculture (FASDEP) et le Projet de développement des chaînes de valeur agricole (AVCDP). Le RVCP exploitera les opportunités (existence de marchés, d’usines de traitement du riz, de terres aménagées (développées dans le cadre du FASDEP) pour augmenter la production et la productivité du riz dans les régions consolidées du riz. Il rationalisera les différentes variétés de riz existantes dans le pays pour promouvoir un mécanisme de production de deux variétés de semences de riz de qualité issu du projet NERICA, tout en atténuant les risques potentiels tout au long de la chaîne de valeur du riz dans le cadre du programme Vision 2020. Le projet compte trois (3) composantes : 1) Augmentation de la production et de la productivité ; 2) Développement des marchés de l’agroalimentaire et renforcement des capacités, et 3) Gestion du projet. Cette première phase sera mise en œuvre sur une période de cinq ans (2019-2023) avec des interventions principalement dans la région de Central River (CRR nord et sud) et celle de l’Upper River (URR), certaines activités à valeur ajoutée (transformation, conditionnement et distribution) devant néanmoins être exécutées dans d’autres régions du pays, où de telles installations existent. Les phases ultérieures mettront à profit les enseignements tirés de la première phase et bénéficieront de l’intervention de la Banque de développement islamique et de l’allocation-pays au titre du FAD-15.

Objectifs du projet

Le projet contribuera à la réduction de la pauvreté et à l’accélération de la croissance économique en Gambie par l’augmentation de la production, la transformation et la commercialisation du riz et la réduction du volume important des importations de riz dans le pays. En particulier, le projet développera la commercialisation dans la filière rizicole par le renforcement de participation du secteur privé et d’autres parties prenantes à la chaîne de valeur, améliorant de ce fait les revenus et les possibilités d’emploi pour toutes les parties prenantes, particulièrement les jeunes et les femmes.

Bénéficiaires

Le total des bénéficiaires directs du projet sera d’environ 15 000 ménages, dont environ 40 % de jeunes et de femmes. Avec une moyenne de 8 personnes par ménage, il en résultera une amélioration des moyens de subsistance indirectement pour environ 120 000 personnes. Les bénéficiaires du projet comprendront des agriculteurs, des transformateurs, des producteurs de semences, des revendeurs d’intrants, des courtiers, des opérateurs et transporteurs du secteur privé, des agents commerciaux (p. ex. petits planteurs, meuniers, etc.), 500 jeunes, femmes et enfants au cours de la période des 1000 premiers jours de vie (de la conception à l’âge de 2 ans de l’enfant) pour réduire le retard de croissance et autres acteurs locaux engagés dans des activités dans les zones d’influence du projet. Les trois régions correspondent aux collectivités locales de Kuntaur, Basse et Janjanbureh, qui sont les zones les plus touchées par l’émaciation et le retard de croissance. Les institutions publiques telles que l’Institut national de recherche agricole, le Département de l’agriculture, le système national des semences, les directions régionales du ministère de l’Agriculture et d’autres directions concernées dans les zones du projet prendront également une part active aux activités du projet en fonction de leurs mandats respectifs et bénéficieront des interventions du projet en termes de renforcement des capacités.

Organisation participante

Financement
Fonds Africain de Développement
Financement
Facilité en Faveur des États Fragiles
Exécution
DEPARTMENT OF STATE FRO AGRICULTURE

Information

Identifiant IATI 46002-P-GM-AA0-016
Date de dernière mise à jour 22 nov. 2020

Exporter

Détails du contact

Nom DADZIE Rebecca
Email r.e.dadzie@afdb.org

Emplacement géographique

Pays Gambie