Gambie - Projet de développement d'infrastructures et de services EAH en milieu rural résilients au climat


Résumé du projet

Date d'approbation 17 sept. 2018
Date de signature 21 déc. 2018
Date prévue d'achèvement 31 déc. 2023
Souverain / Non-Souverain Souverain
Secteur Adduction d’Eau et Assainissement
Code secteur DAC 14010
Engagement U.A 7 098 657,13
Statut En Cours

Description générale du projet

Le projet de développement d’infrastructures et de services Eau, assainissement et hygiène (EAH) résilients au climat en Gambie (CSRWASHDEP) vise le renforcement des services de gestion des déchets aux fins d’amélioration des conditions environnementales et d’optimisation de l’utilisation des ressources hydrauliques nationales dans le contexte des changements climatiques, en particulier dans les communautés fluviales et côtières. Le projet fait appel à une approche fondée sur la gestion intégrée des ressources en eau (GIRE), laquelle consiste à coordonner les interventions des parties prenantes pour améliorer la qualité de l'interaction économique et orientée vers le renforcement des moyens de subsistance avec le cycle naturel de l'eau (cycle hydrologique), d'une manière qui favorise l'utilisation sans risque, équitable et durable des ressources hydrauliques. Le projet comporte ainsi les composantes essentielles suivantes : i) développer des infrastructures EAH résilientes au climat, y compris des infrastructures pour la surveillance des venues d’eau ; ii) encourager la coordination des activités spécifiques et applicables au secteur de toutes les agences et parties prenantes et la participation active de ces dernières, et renforcer leurs capacités pour la gestion intégrée des ressources en eau ; iii) améliorer les connaissances, les attitudes et les pratiques des communautés bénéficiaires en matière d'assainissement et d'hygiène, les sensibiliser davantage sur les mesures d'adaptation aux changements climatiques pertinentes et les inciter à adopter ces mesures ; iv) favoriser la participation rémunérée des bénéficiaires à la prestation de services EAH, y compris l'établissement de partenariats public-privé au niveau le plus bas approprié ; et vi) introduire des mesures axées sur le développement des moyens de subsistance pour protéger et soutenir l'environnement aquatique. Le coût estimatif s'établit à 27,47 millions d'UC (1,884 milliard de GMD). Le projet sera exécuté sur une période de près de 63 mois à partir de septembre 2018.

Objectifs du projet

L'objectif global du projet est de contribuer à la réalisation de l’objectif défini pour le secteur de l’eau dans le Plan de développement national, qui est l’amélioration et la généralisation de l’accès à l'eau potable et à l'assainissement à un coût raisonnable, l’application de bonnes pratiques d'hygiène et la protection de l'environnement, pour le bien tous. Les objectifs spécifiques du projet proposé sont : i) augmenter l'accès durable à l'eau potable de 17 % et l'accès à des installations d'assainissement gérées de manière sûre de 2 % ; ii) améliorer la capacité de prestation de services dans le secteur ; et iii) améliorer les moyens de subsistance à travers la création d'opportunités d’emploi pour les femmes et les jeunes liées à la prestation de services d'eau potable et d'assainissement.

Bénéficiaires

Le projet bénéficiera directement à environ 200 000 Gambiens qui vivent dans des zones rurales et périurbaines, en particulier les femmes et les enfants qui devraient vivre plus sainement et parcourir des distances moins longues pour chercher de l’eau. 300 000 autres personnes bénéficieront des interventions visant la gestion améliorée de déchets solides et liquides, sans oublier l’amélioration de l’environnement aquatique qui se détériore rapidement. D’autres institutions publiques et privées, notamment des écoles, les unités de soins de santé, les marchés et les microentreprises bénéficieront également du projet. On s’attend à ce que 500 particuliers et petites et moyennes entreprises bénéficient de la formation en gestion des ressources aquatiques et en réutilisation/recyclage de déchets ménagers à titre onéreux. 400 000 autres résidents des zones urbaines et périurbaines dans la municipalité de Kanifing et le conseil régional de Brikama bénéficieront indirectement de l’amélioration de l’assainissement environnemental découlant des interventions visant la gestion des déchets.

Organisation participante

Financement
Fonds Africain de Développement
Financement
Facilité en Faveur des États Fragiles
Financement
Initiative pour l’Alimentation en Eau et l’Assainissement en Milieu Rural
Exécution
Ministry of Fisheries, Water Resources and National Assembly Matters

Information

Identifiant IATI 46002-P-GM-E00-007
Date de dernière mise à jour 19 oct. 2020

Exporter

Détails du contact

Nom CISSE Bocar
Email b.o.cisse@afdb.org

Emplacement géographique

Pays Gambie