Namibie - Projet d'amélioration des infrastructures de transport


Résumé du projet

Date d'approbation 13 déc. 2017
Date de signature 28 mars 2018
Date prévue d'achèvement 31 déc. 2025
Date prévue du dernier décaissement 31 déc. 2025
Souverain / Non-Souverain Souverain
Secteur Transport
Code secteur DAC 21010
Engagement U.A 96 457 594,83
Statut En Cours

Description générale du projet

Le projet d’amélioration des infrastructures de transport de la Namibie (NTIIP) couvre deux interventions prioritaires dans les sous-secteurs du transport ferroviaire et du transport routier, à savoir: i) la rénovation de la voie ferrée de Walvis Bay à Kranzberg (210 km) ; et ii) la phase 2A de la route de Windhoek à l’aéroport international de Hosea Kutako (HKIA), d’une longueur de 23,8 km. Ces deux interventions font partie des projets prioritaires retenues dans le Plan Harambee pour la prospérité (HPP) du Gouvernement de la République de Namibie (GRN), qui est un plan d’action lancé en avril 2016 pour accélérer l’atteinte des cibles du quatrième Plan national de développement (NDP4). Le projet contribuera à l’augmentation de la capacité de la voie ferrée pour la porter à une charge de 18,5 tonnes à l’essieu, tout en contribuant à une plus grande fluidité du trafic ferroviaire, dont la vitesse passera à 80 km/h pour les marchandises et à 100 km/h pour les passagers. Le NTIIP comprend deux composantes principales, à savoir : A) la rénovation du chemin de fer Walvis Bay – Tsumeb ; et B) la phase 2A de la rénovation de la route de Windhoek à l’aéroport international de Hosea Kutako. La ligne de Walvis Bay à Tsumeb (d’une longueur de 612 km) a été conçue en deux tronçons, à savoir : i) le tronçon de Walvis Bay à Kranzberg ; et ii) le tronçon de Kranzberg à Tsumeb.

Objectifs du projet

L’objectif global de l’intervention est de contribuer à la réduction de la pauvreté et des inégalités, tout en stimulant la croissance économique, à travers l’élimination des goulots d’étranglement au niveau des infrastructures de transport. Son objectif spécifique est de promouvoir les liens entre les ports (en particulier le port maritime de Walvis Bay) et l’intérieur du pays ainsi que les pays voisins, en vue d’appuyer la Vision à l’horizon 2030 de la Namibie de devenir un pôle logistique régional.

Bénéficiaires

Les populations résidant et travaillant dans les régions d'Erongo et de Khomas devraient être les principaux bénéficiaires du projet. Toutefois, en tenant dûment compte des composantes ferroviaire et routière du Corridor trans-Kalahari, le projet revêt également une pertinence immédiate pour le commerce interrégional et le trafic de transit entre la Namibie et les pays voisins.

Organisation participante

Financement
Banque Africaine de Développement
Extension
Government of the Republic of Namibia (GRN)
Exécution
MINISTRY OF WORKS AND TRANSPORT

Information

Identifiant IATI 46002-P-NA-DZ0-001
Date de dernière mise à jour 31 oct. 2019

Exporter

Détails du contact

Nom MALINGA Richard
Email r.malinga@afdb.org

Emplacement géographique

Pays Namibie