Niger - Projet de renforcement de la résilience des communautés rurales à l’insécurité alimentaire et nutritionnelle au Niger (PRECIS)


Résumé du projet

Date d'approbation 30 oct. 2020
Date de signature 10 déc. 2020
Date prévue d'achèvement 31 déc. 2025
Date prévue du dernier décaissement 31 déc. 2025
Souverain / Non-Souverain Souverain
Secteur Agriculture et Développement Rural
Code secteur DAC 31110
Catégorie Environnementale 1
Engagement U.A 25 859 000
Statut Approuvé

Description générale du projet

Le Programme de renforcement de la résilience des communautés rurales à l’insécurité alimentaire et nutritionnelle au Niger (PRECIS) est une opération d’investissement qui s’inscrit dans une approche programmatique cofinancée sur diverses ressources dont celles de la FAT, de l’OFID, du FEM, du FVC et du FIDA. Le PRECIS s’inscrit également dans les fondations de l’initiatives 3N (les Nigériens Nourrissent les Nigériens), qui a pour objectif de « mettre durablement les populations nigériennes à l’abri de la faim et de la malnutrition et de leur garantir les conditions d’une pleine participation à la production nationale et l’amélioration de leurs revenus ». Il appuiera les petits producteurs pour lever les contraintes de production et de commercialisation, dans les filières céréalières, maraîchères, avicoles et du petit élevage, à travers deux composantes techniques qui auront notamment pour effets : (i) la diversification des productions, l'augmentation des rendements et des capacités d'adaptation aux chocs externes, notamment climatiques, avec également une amélioration de la sécurité nutritionnelle des producteurs ruraux (femmes et jeunes inclus); et (ii) une valorisation des surplus de production agro-sylvo-pastorale par une commercialisation accrue sur des marchés de demi-gros et la promotion de l’entreprenariat agricole avec une intégration durable dans l’économie locale, régionale et nationale. Le programme global sera exécuté sur une période de six (06) ans pour un financement total de 147,80 millions d’UC (le financement de la Banque sera exécuté sur une période de cinq ans). La Banque y contribuera à hauteur de 25,859millions d’UC financés par un don de la Facilité d’Appui aux pays en Transition (FAT). Le financement de la Banque sera destiné de manière plus spécifique aux volets « mobilisation des eaux » et «entreprenariat agricole», et s’intègrera dans le dispositif opérationnel du Programme de Développement de l’Agriculture Familial (ProDAF),financé par le FIDA, qui sera renforcé. Dans le cadre de la réponse au post COVID-19, le projet prévoit de conduire un programme d’urgence de courts et moyens termes, afin de venir en aide aux populations éprouvées par la maladie et qui ont dû épuiser leurs stocks et leurs économies. Cette intervention permettra de restaurer la base productive des exploitants de la zone du projet durement touchés par la pandémie.

Objectifs du projet

L’objectif global du PRECIS est d'améliorer durablement la sécurité alimentaire et nutritionnelle des ménages ruraux et de renforcer leur résilience face aux chocs climatiques et à la dégradation des ressources naturelles. Les objectifs spécifiques de développement du projet visent l’accroissement des revenus des ménages ruraux, l’amélioration des moyens de subsistance et d’existence, et l'insertion socioéconomique des jeunes (hommes et femmes) dans les métiers ruraux porteurs.

Bénéficiaires

Le PRECIS, dans sa globalité, couvre 186 communes situées dans les régions de Tahoua, Maradi et Zinder, et touchera directement près de 210.000 ménages, soit environ 1.470.000 personnes. La population des zones limitrophes devrait également bénéficier de façon indirecte de la dynamique créée par l'approche Pole de Développement Economique (PDE). Les principales réalisations programmées pour le PRECIS incluent: i) l'accroissement des revenus d'environ 210 000 ménages, soit environ 1470 000 personnes; ii) la réalisation de 117 ouvrages de mobilisation des eaux; iii) la création/renforcement de 30 040 Jeunes Entreprises Rurales (JER), dont au moins 30% portées par les femmes; iv) l'appui direct à 35 000 ménages en éducation nutritionnelle permettant d'atteindre 245 000 personnes; v) la mise en place de 660 centres d'alphabétisation permettant de renforcer les capacités de 33 000 membres des ménages ; vi) le renforcement /consolidation de 2080 organisations/groupements de producteurs pour l’amélioration de leurs capacités techniques et de gestion; vii) la création/consolidation d’environ 45 060 emplois directs en milieu rural; viii) la formation d’au moins 33 000 bénéficiaires dans les divers thématiques en rapport avec l’adaptation au changement climatique et la gestion et promotion des micro-entreprises; ix) la construction de 9 marchés de demi-gros et 18 centres de collectes opérationnels; x) la mise en place de 10 maisons du paysan opérationnelles offrant des services d'approvisionnement en intrants et matériels de production aux exploitants familiaux; xi) la réhabilitation de 348 km de pistes reliant les bassins de production aux centres de collecte et aux marchés demi-gros et xii) l’augmentation, à court et à long termes, de la résilience des populations dans les zones cibles pour faire face aux effets du COVID-19 et autres chocs naturels et sanitaires dans le futur.

Organisation participante

Financement
Facilité en Faveur des États Fragiles
Exécution
MINISTERE DE L'AGRICULRURE ET DE L'ENVIRONNEMENT DIRECTION DE L'AMENAGEMENT

Information

Identifiant IATI 46002-P-NE-A00-009
Date de dernière mise à jour 16 mai 2021

Exporter

Détails du contact

Nom CHEIKH ABDALLAHI Cheibany Moustapha
Email c.abdallahi@afdb.org

Emplacement géographique

Pays Niger