Somalie - Alimentation en eau et assainissement des villes de Kismayo et Baidoa


Résumé du projet

Date d'approbation 19 juil. 2019
Date de signature 27 août 2019
Date prévue d'achèvement 31 déc. 2023
Souverain / Non-Souverain Souverain
Secteur Adduction d’Eau et Assainissement
Code secteur DAC 14010
Catégorie Environnementale 2
Engagement U.A 8 627 000
Statut En Cours

Description générale du projet

Le présent projet vise à améliorer la qualité de vie, l’inclusivité et la résilience, à travers la fourniture de services durables d’eau et d’assainissement. Il est axé sur l’élargissement de l’accès à une eau salubre, l’amélioration de l’assainissement et le renforcement des capacités pour une meilleure prestation de services d’eau et d’assainissement dans les villes de Kismayo (État du Jubaland) et Baidoa (État du Sud-Ouest). En améliorant l’accès à un approvisionnement en eau salubre et fiable, le projet réduira l’exclusion économique et sociale des groupes pauvres et vulnérables vivant dans les deux villes, dont environ 60 % de la population vivent sous le seuil de pauvreté absolue et 65 % sont âgés de moins de 30 ans, et souvent chômeurs. Le projet élargira l’accès à des services d’alimentation en eau et d’assainissement financièrement abordables à Kismayo et à Baidoa, en particulier pour les personnes déplacées de l’intérieur (PDI), qui constituent 43 % de la population, et qui contribuent grandement à la croissance de l’habitat informel dans les deux villes, et éprouvent beaucoup de difficultés pour s’approvisionner en eau salubre et assainir leur milieu de vie. La tarification de l’eau et de l’assainissement seront revus pour y intégrer des tarifs minimaux, qui permettent souvent aux personnes en plus grande difficulté d’accéder aux services d’eau et d’assainissement. Des établissements scolaires, sanitaires et commerciaux bénéficieront aussi d’infrastructures améliorées d’adduction d’eau et d’assainissement, de formation en hygiène et de promotion de la salubrité du milieu. Le projet coûtera environ 9,589 millions d’UC et sera exécuté en 48 mois pour s’achèver en septembre 2023.

Objectifs du projet

L’objectif du projet est de contribuer à l’amélioration de la qualité de vie, de l’inclusion et de la résilience à travers la fourniture de services d’eau et d’assainissement durables. Compte tenu de l’insuffisance des ressources et de la fragilité du pays, où des années de conflit prolongé et d’excès de violence ont paralysé la prestation de services, le projet se concentre sur les aspects suivants : i) la construction/réhabilitation d’infrastructures d’alimentation en eau et d’assainissement en vue d’améliorer l’accès de populations non desservies à des services d’approvisionnement en eau salubre et d’assainissement de base, ii) l’action en complémentarité avec les interventions d’autres donateurs et iii) le renforcement des capacités du MoEWR et des deux États fédérés (Jubaland et Sud-Ouest), en vue d’améliorer la prestation de services à travers des partenariats public-privé innovants. L’approche adoptée contribuera aussi bien à améliorer la qualité de vie des bénéficiaires et qu’à renforcer la résilience dans les deux villes.

Bénéficiaires

Les principaux bénéficiaires sont quelque 200 000 personnes des communautés urbaines et péri-urbaines de Kismayo et Baidoa. Les deux États fédérés (Jubaland et Sud-Ouest) bénéficieront aussi de l’appui donné durant l’exécution des travaux d’infrastructure. Les activités du projet consisteront essentiellement en la construction et la gestion d’infrastructures d’alimentation en eau et d’assainissement, ainsi que la fourniture de services liés à l’eau. Toutes ces prestations créeront des emplois, contribuant ainsi, dans une certaine mesure, à l’atteinte de l’ODD 8, qui a trait à l’emploi décent pour tous. Le projet améliorera l’accès à des services d’eau et d’assainissement à un coût abordable à Kismayo et à Baidoa, en particulier pour des PDI confrontées à de grandes difficultés. Les tarifs et les redevances sur l’eau seront revus, et intégreront des éléments tels que les tarifs minimaux, afin de permettre aux personnes en plus grande difficulté d’accéder aux services d’approvisionnement en eau. Les dossiers d’appel d’offres feront obligation aux entrepreneurs de respecter les normes fondamentales du travail et d’assurer des formations de sensibilisation au VIH/sida, à l’intention de leurs employés et des communautés environnantes. Les personnes déplacées et les rapatriés vivant dans les zones du projet profiteront aussi de ces interventions. Des établissements scolaires choisis bénéficieront d’installations améliorées d’alimentation en eau et d’assainissement, de la formation en hygiène et de la sensibilisation à cet égard. Le projet créera des possibilités d’emplois pour une population locale estimée à 420 personnes, dont des jeunes et des prestataires de services, notamment des consultants, des ONG et des entrepreneurs. Le bétail bénéficiera aussi de l’eau fournie dans le cadre du projet. Un total de 350 jeunes, dont au moins 30 % de femmes, issus de groupes marginalisés, y compris les PDI et leurs communautés d’accueil, seront formés dans le cadre du programme de renforcement des compétences. Trente-cinq (35) stagiaires seront placés dans le projet pour leur permettre d’acquérir des compétences pratiques dans des disciplines telles que le génie civil, y compris la gestion de projets. Bénéficiaires indirects : Estimée à 100 000 personnes, la population vivant dans la zone du projet et au-delà bénéficiera de la promotion de l’hygiène, tandis que les femmes et les jeunes seront la cible des efforts visant à exécuter les activités de construction prévues au moyen de travaux à haute intensité de main-d’œuvre.

Organisation participante

Financement
Facilité en Faveur des États Fragiles
Extension
Government Of Somalia

Information

Identifiant IATI 46002-P-SO-E00-003
Date de dernière mise à jour 21 janv. 2022

Exporter

Détails du contact

Nom NTEGE-WASSWA Maureen
Email m.ntege@afdb.org

Emplacement géographique

Pays Somalie