Multinational - Société Internationale de Plantations d'Hévéas (SIPH) – Tranche B


Résumé du projet

Date d'approbation 10 mars 2021
Date de signature 15 janv. 2022
Souverain / Non-Souverain Non Souverain
Secteur Industries, Mines et Minerais
Code secteur DAC 32110
Catégorie Environnementale 1
Engagement U.A 9 778 535,72
Statut En Cours

Description générale du projet

Le Projet est un prêt entreprise d’un montant maximum de 30 M€ destiné à participer au plan d’investissement stratégique de la Société internationale de plantations d’hévéas (SIPH) dont l’activité principale est la production, la transformation, et la commercialisation du caoutchouc naturel. La production de caoutchouc naturel est traditionnellement concentrée en Asie, mais l’hévéaculture se développe maintenant en Afrique de l’Ouest, et le Groupe SIPH fondé en 1905 et domicilié à Paris, a été le principal acteur de ce développement. Dans le cadre de sa stratégie de développement sur le marché ouest-Africain, la SIPH a lancé un programme d’investissement de près de 210 millions d’euros. Ce programme porte sur : (i) l’augmentation de la capacité de traitement industriel de caoutchouc naturel et (ii) le renouvellement des plantations existantes d’hévéa et leur extension. Le programme vise ainsi un développement industriel en Côte d’Ivoire, au Nigeria, au Ghana et au Liberia où le Groupe détient des unités de production. Le prêt senior est composé de 2 tranches : (i) une tranche de 15 M€ d’une maturité de 6 ans (assortie d’une période de grâce de 1 an) et une tranche de 15 M€ sur 10 ans (assortie d’une période de grâce de 4 ans). L’apport de la Banque sera principalement destiné à financer le programme d’investissement de la SIPH en Côte d’Ivoire et au Ghana tel que décrit dans le tableau ci-dessous. Une partie des fonds pourra néanmoins être mobilisée pour certains investissements (CAPEX) au Nigéria et au Libéria. L’objectif est d’augmenter les capacités de transformation locales afin de réduire la dépendance de SIPH vis-à-vis des capacités de transformation externes localisées généralement en Asie. Le projet qui vise la transformation de l’hévéa en caoutchouc naturel pour exportation vers les marchés internationaux permettra d’industrialiser les zones rurales concernées en Afrique de l’ouest et d’y créer des zones de prospérité durable favorisant activement la création de la richesse et d’emplois aux communautés locales, et limitant de fait les exodes ruraux.

Objectifs du projet

L’objectif de SIPH est de développer les capacités de transformation de caoutchouc naturel sur le continent en valorisant la matière première localement afin de réduire la dépendance du Groupe vis-à-vis des capacités d’usinage externes généralement localisées en Asie (i.e. Plus de 40% de la production africaine est aujourd’hui exportée pour transformation en Asie). Le Projet s’articule autour des principaux objectifs suivants : i) accroître la capacité de transformation du latex de caoutchouc naturel par la construction de deux usines en Côte d’Ivoire et au Ghana ; et ii) renouveler les hévéas vieillissants et étendre les plantations en Côte d’Ivoire, au Ghana, au Nigeria et au Liberia.

Bénéficiaires

Le Projet doit permettre à la SIPH d’accroître la capacité de transformation de 260 000 tonnes en 2019 à environ 448 000 tonnes en 2025, tout en portant la production de ses propres plantations de 72 000 tonnes en 2019 à 100 000 tonnes en 2027. SIPH est un employeur important en Afrique de l’Ouest, fort d’un effectif de plus de plus de 12.000 employés sur 4 pays. Il est attendu un minimum de 1.200 emplois directs plein temps sur l’ensemble du programme d’investissement auxquels s’ajoutent de très nombreux emplois indirects attendus sur toute la chaine de valeur dans des régions reculées. En outre, le projet permettra de valoriser une ressource naturelle locale, et d’engranger des gains de change pour les 4 pays que sont la Cote d’Ivoire, le Ghana, le Nigeria, et le Liberia. Le Groupe est par ailleurs un important acteur localement avec des actions en faveur des communautés : plus de 120 écoles primaires et préscolaires, 25 000 élèves scolarisés, plus de 15 000 logements, 78 centres médico sociaux, dispensaires, maternités et infirmeries accessibles à l’ensemble des communautés villageoises. L’hévéa étant une essence forestière, donc moins vulnérable aux variabilités climatiques, le projet permettra de renforcer la résilience des exploitations agricoles au changement climatique, tout en contribuant aux contributions nationales déterminées (CDN) des 4 pays en matière de réduction des émissions.

Organisation participante

Financement
Banque Africaine de Développement

Information

Identifiant IATI 46002-P-Z1-BB0-007
Date de dernière mise à jour 03 déc. 2022

Exporter

Détails du contact

Email private-sector@afdb.org

Emplacement géographique

Pays Multinational
Coordonnées Nom de la localisation
5.41667 -4.03333 Abidjan
6.31418 -10.7336 Monrovia
9.05735 7.48976 Abuja
5.75 0 Accra