Multinational (RDC/CONGO) - Projet d'aménagement des accès routiers au pont route-rail sur le fleuve Congo


Résumé du projet

Date d'approbation 16 déc. 2019
Date de signature 16 déc. 2019
Date prévue d'achèvement 31 déc. 2024
Date prévue du dernier décaissement 31 déc. 2024
Souverain / Non-Souverain Souverain
Secteur Transport
Code secteur DAC 21023
Engagement U.A 80 000 000
Statut Approuvé

Description générale du projet

La présente intervention est relative au Projet d'aménagement des accès routiers au pont route-rail sur le fleuve. Il permettra, une fois le pont Route-rail construit, de créer une liaison routière permanente entre la RDC et la RC. Le projet contribuera à assurer la continuité du trafic routier sur le corridor Tripoli – Windhoek – Le Cap, dont la branche en Afrique centrale, constituée par la liaison Cameroun-Tchad-Congo-RDC, vise à relier Yaoundé, Libreville, Brazzaville et Kinshasa et, par conséquent. Il est articulé autour : (i) de voies d’accès désignant, en rive droite du fleuve Congo (République du Congo), les voies reliant le Pont à la RN1 et, en rive gauche (République Démocratique du Congo), les voies reliant le Pont à la RN43 et ; (ii) de voies de raccordement comprenant : en République du Congo, la route Igné – Zone Economique Spéciale de Maloukou Tréchot et en République Démocratique du Congo, le périphérique de contournement du Grand Kinshasa et ses pénétrantes. La réalisation du projet devrait permettre de : (i) améliorer et sécuriser les connections entre Brazzaville-Kinshasa et les ports maritimes ; (ii) favoriser les échanges entre Brazzaville et Kinshasa, les deux capitales les plus proches au monde ainsi que les échanges entre les deux pays et les déplacements le long du corridor Tripoli – Windhoek ; (iii) faciliter la transformation et l’écoulement des produits agricoles et ; (iv) promouvoir les échanges entre la République Démocratique du Congo d'une part et la Cameroun et le Gabon, d'autre part. Les principales composantes du projet sont : (A) les travaux routiers ; (B) les aménagements connexes ; (C) les études, l’appui institutionnel et la facilitation des transports ; ainsi que (D) la gestion du projet.

Objectifs du projet

L’objectif sectoriel du projet est d’assurer la continuité du système de transport sur le corridor Tripoli – Windhoek et à de contribuer à la promotion de l’intégration régionale en Afrique Centrale. Le projet vise, de façon spécifique, à créer une liaison routière permanente entre la RDC et la RC.

Bénéficiaires

Les principaux bénéficiaires de premier plan sont identifiés dans les secteurs des finances, du commerce, des transports, des mines, de l’énergie électrique et de l’agriculture. Les bureaux d’études et de contrôles nationaux et étrangers, les entreprises privées étrangères et nationales des deux pays, les transporteurs privés profiteront des facilités créées par le projet. Il s’agit d’industriels, transporteurs et chargeurs dont les coûts d’exploitation et les coûts logistiques seront substantiellement réduits avec la réalisation d’une liaison routière fixe sur le fleuve entre les deux pays. Les collectivités locales (district d’Ignié, commune de Maluku, le village de Maloukou Tréchot) qui vont accueillir les infrastructures du PRR et en tirer les effets positifs induits, notamment, les femmes engagées dans le petit commerce entre les deux rives du fleuve, lesquels éprouvent des difficultés dues aux tracasseries multiples liées à la traversée.

Organisation participante

Financement
Fonds Africain de Développement
Extension
Government
Exécution
CELLULE INFRASTRUCTURES

Information

Identifiant IATI 46002-P-Z1-DB0-218
Date de dernière mise à jour 30 sept. 2020

Exporter

Détails du contact

Nom KARANGA Augustin
Email a.karanga@afdb.org

Emplacement géographique

Pays Multinational