Multinational - Riposte à la COVID-19 du Centre africain de contrôle et de prévention des maladies (CDC Afrique) - CRF


Résumé du projet

Date d'approbation 09 sept. 2020
Date de signature 19 nov. 2020
Date prévue d'achèvement 30 sept. 2023
Souverain / Non-Souverain Souverain
Secteur Social
Code secteur DAC 12250
Engagement U.A 20 000 000
Statut En Cours

Description générale du projet

Le projet porte sur un don de 10 millions d’UC au titre du FAD-15 et d’un don de 10 millions d’UC au titre du pilier III de la FAT à l’Union africaine pour financer le projet de réponse des Centres africains de prévention et de contrôle des maladies (CDC Afrique) face à la COVID-19. La pandémie de COVID-19 a inversé la trajectoire de croissance robuste affichée par l’Afrique durant la dernière décennie. En conséquence directe de la récession économique, les acquis sociaux des dernières décennies risquent de s’éroder. Le soutien du Groupe de la Banque au CDC Afrique par le biais des ressources allouées aux biens publics régionaux (BPR) et à la Facilité d’appui à la transition (FAT) est justifié par la nécessité d’accroître l’échelle et l’efficacité des interventions et la réactivité face à la pandémie actuelle aux niveaux national, régional et continental, ainsi que de renforcer la capacité des pays membres à faire face aux urgences sanitaires futures. En tant qu’institution de l’UA, le CDC Afrique a pour mandat de renforcer les capacités régionales et nationales de détection, de réponse et d’atténuation de l’impact sanitaire et économique de la COVID-19, tout en renforçant les capacités à long terme de gestion des pandémies et épidémies futures. L’intervention est essentielle pour prévenir, traiter et atténuer les facteurs de fragilité complexes, multidimensionnels et dynamiques, ainsi que leur risque de contagion régionale. L’opération a été évaluée en mai 2020 à la suite d’une demande formulée par la Commission de l’Union africaine (CUA) et a été conçue en tenant compte de la facilité de réponse rapide (CRF) à la COVID-19 de la Banque, approuvée par le Conseil d’administration en avril 2020. Le projet complète d’autres soutiens de la riposte à la COVID-19 que la Banque fournit par l’intermédiaire des Communautés économiques régionales (CER) et directement aux pays sous forme d’appui budgétaire à la réponse à la crise. Compte tenu de la nécessité de renforcer les capacités du CDC Afrique au-delà de la COVID-19, le projet sera mis en œuvre sous forme de bien public régional (BPR), de développement des capacités et d’assistance technique sur une période de plus de trente-six (36) mois à compter du mois d’août 2020. Il comporte trois composantes prévoyant des activités menées à l’échelle du continent et des institutions. Les dons compris dans ce projet seront réservés aux besoins des pays éligibles au FAD pour la mise en œuvre de leurs plans de réponse à la COVID-19.

Objectifs du projet

Ce projet a pour but de renforcer la capacité d’exécution du CDC Afrique (y compris ses centres régionaux de collaboration) afin d’atténuer et de contenir la COVID-19 dans tous les pays membres, tout en consolidant la capacité à long terme de gérer les pandémies et les épidémies futures, notamment celles résultant des effets du climat, tels que les inondations et la sécheresse. Le projet soutiendra le Fonds de Réponse à la COVID-19 de l'Union Africaine et le Plan de préparation et de réponse aux pandémies (PPRP) du CDC Afrique dans les domaines suivants : i) renforcement de la surveillance aux points d’entrée (air, mer et terre) tout en facilitant la libre circulation des marchandises ; ii) renforcement des capacités sousrégionales et nationales essentielles pour la surveillance épidémiologique et la gestion des cas de COVID-19 ; iii) mise à disposition de stocks de produits et d’équipements pour la prévention, le contrôle et le traitement des cas ; et iv) communication et coordination au niveau régional. Le résultat attendu de l’intervention est un CDC Afrique plus fort, capable de coordonner la riposte à la COVID-19 et aux futures épidémies dans les pays membres, en collaboration avec l’Organisation mondiale de la santé (OMS) et d’autres partenaires, ce qui favoriserait la synergie et réduirait au minimum les chevauchements d’efforts sur le continent.

Bénéficiaires

L’opération permettra de mieux contenir la propagation de la COVID-19 en Afrique. Les bénéficiaires directs de l’opération sont : i) le CDC Afrique, à travers le renforcement de sa capacité institutionnelle à mieux coordonner les risques sanitaires sur le continent et à soutenir l’UA dans l’utilisation efficace des fonds mobilisés pour le Fonds de Réponse à la COVID-19 de l'UA ; et ii) les pays éligibles au FAD (directement et indirectement), à travers le renforcement des capacités de surveillance, de dépistage, de détection précoce et de gestion des infections COVID-19, ainsi que en matière de prévention et de contrôle des infections au niveau institutionnel. Comme une pandémie ne respecte pas les frontières, les bénéficiaires indirects sont les 1,293 milliard d’Africains (dont plus de 50 % sont des femmes) qui seront protégés des effets négatifs de la pandémie de COVID-19. Parmi les autres avantages, figure la capacité du CDC Afrique à améliorer les actions de réponse rapide à des épidémies autres que la COVID-19 et à renforcer le soutien destiné à accroître la résilience des systèmes de santé publique. Le CDC Afrique travaille avec les pays membres pour évaluer et gérer les problèmes liés aux régions/zones/populations à risque, en particulier celles qui se trouvent dans des situations de fragilité.

Organisation participante

Financement
Fonds Africain de Développement
Financement
Facilité en Faveur des États Fragiles

Information

Identifiant IATI 46002-P-Z1-IBE-023
Date de dernière mise à jour 15 mai 2021

Exporter

Détails du contact

Nom KGOSIDINTSI Nana Beth Gokwadilwe
Email n.kgosidintsi@afdb.org

Emplacement géographique

Pays Multinational